COMMUNIQUÉ DE PRESSE

le 14 mars 2016

RIFFIFI CHEZ LES PINARDIERS POUR ARROSER LE TOUR DE FRANCE

 

Consterné, le Mouvement Vie Libre assiste à un bras de fer entre les pinardiers franchouillards et la société qui organise les sponsorings du Tour de France. Cette société, Amaury Sport Organisation, a signé un contrat avec la société de vins chiliens CONO SUR (sic) pour la promotion d'une cuvée « Bicicleta » Ce vin se trouvera promotionné lors de la traversée du Tour de France en Espagne, en Andorre et en Suisse. Il se retrouvera aussi, lors des étapes, sur les tables des convives et notables qui fêtent localement l'étape...

 

Mécontents de cet arrosage, les pinardiers français s'insurgent et veulent conserver leur monopole. Ils menacent de perturber le Tour de France, en particulier lors du passage du Tour dans le sud de la France. Des députés, une huitaine dont certains ont des intérêts dans l'affaire puisqu'ils sont aussi viticulteurs, viennent de saisir par écrit le ministre de l'agriculture Stéphane LE FOLL.

Pour l'instant, personne ne s'insurge sur le fait que tous ces personnages, élus et viticulteurs, cherchent, pour leurs intérêts et au mépris de la santé publique, à contourner la loi EVIN.

Faut-il rappeler à ces législateurs que la loi Evin a pour but de protéger la population contre les méfaits de la publicité de l'alcool, et en particulier auprès des jeunes qui sont encore plus sensibles aux événements sportifs ? Faut-il leur rappeler que le sport est censé renforcer l'image d'un corps sain, bien entretenu pour sa bonne santé ? Le sport est l'image du bon fonctionnement du corps et non de sa destruction par des produits exogènes.

Certes le Tour de France seringue depuis longtemps son public de son cortège de produits dopants dont il se débarrasse si difficilement... Ce n'est pas une raison pour le remplacer par un autre produit dont l'abus fait 49000 morts par an, dans un grand silence général, et de venir trinquer avec sur le podium à chaque arrivée.

Vie Libre et ses 10000 adhérents demandent au Ministre de l'Agriculture de ne pas céder au chantage honteux des pinardiers de quelque pays qu'ils soient, et attendent de la Ministre de la Santé qu'elle prenne une position ferme pour la défense de la santé publique. Nous attendons du Ministre des Sports qu'il confirme que le vélo n'est pas un sport de comptoir.

Pour le Mouvement Vie Libre, au contraire, le Tour de France pourrait être l'occasion d'une grande campagne en faveur d'une nutrition saine et équilibrée sous l'égide du ministère de la Santé. Vie Libre est prêt à y participer et à animer des buvettes sans alcool. « On fait mieux la fête avec l'esprit net ».

Nous souhaitons que le Tour de France soit synonyme de santé et de joie, dans un esprit de fête et ne soit pas la proie des intérêts mercantiles autour de produits dont la consommation et l'abus pour certains les mèneront à l'addiction et à la mort.

Vie Libre sera vigilant tout au long du déroulé de la grande boucle et demande à ce qu'il ne soit pas pollué par des assoiffés des bénéfices qui débordent du goulot.

Félix le Moan. Président national : 06 84 51 15 20

Alain Callès. Membre du bureau national délégué à la communication : 06 08 64 19 21

 

 

acrobatVersion PDF du communiqué (clic droit pour sauvegarder)